PORTRAIT D’EXPAT: La vie de GO dans un Club Med

Jessica Laventure GO Club Med

J’ai rencontré Jessica Laventure à MétéoMédia en 2009. On venait alors toutes les deux d’être embauchées comme présentatrices météo. Jessica y a fait la pluie et le beau temps pendant 3 ans. Après un court moment dans une station de radio, elle se fait offrir un poste de présentatrice météo/reporter au sein de la nouvelle émission matinale à Global News Montréal. Une expérience qu’elle mène avec beaucoup de passion. Après une séparation amoureuse, elle s’envole toute seule au Club Med Turkoise à Turks & Caicos en août 2014. Elle adhère au concept à un point tel qu’elle y retourne un an plus tard avec une amie montréalaise rencontrée là-bas. Et c’est là que les premières discussions sur la carrière de GO ont débutées. Son amie lui dit qu’elle ferait du bon boulot au sein du Club Med. Autour d’un cocktail, elles s’amusent à imaginer le scénario. Jessica pourrait louer son condo meublé, laisser son emploi et devenir GO. Tout semblait si simple les pieds dans le sable ! Si au départ c’était davantage pour rigoler, reste que l’idée est demeurée dans la tête de Jessica qui avait toujours rêvé de travailler à l’étranger. Elle a finalement rencontré des gens du Club Med pour poser des questions et sa carrière a par la suite pris un véritable tournant…

Comment s’est déroulée ton embauche au sein du Club Med ?

Après avoir déposé ma candidature, je me disais « advienne que pourra » ! Le 18 juin 2016, je suis retournée à la maison après mon émission de télévision et c’est là que j’ai reçu l’appel du Club Med.

On m’offrait un poste à Punta Cana comme « guest relations » et on m’a dit que je devais être là dans deux semaines et que j’avais 24h pour prendre ma décision !

Ça été la plus grosse décision de toute ma vie ! Même si tu te dis que tu vas y aller lorsqu’ils vont t’appeler, jusqu’à temps que tu n’as pas de téléphone, ce n’est pas fait. J’ai eu l’appel et je me suis dit « ok, j’y vais ! ». J’ai appelé ma boss à Global, je suis allée la rencontrer à 17h et j’ai remis ma démission. Même en le faisant, je ne pouvais pas croire ce que j’étais entrain de faire ! Je lui ai expliqué que c’était un rêve, que c’était now or never car je n’avais pas d’enfants ni de chum. Je suis donc partie le 6 juillet 2016 en République Dominicaine !

Jessica Laventure GO au Club Med
L’épinglette de Jessica | © Jessica Laventure

Est-ce que ta décision a été bien accueillie par ton entourage ?

J’avoue qu’au départ, peu de gens comprenaient ma décision ! Quitter un emploi dans les médias pour devenir « guest relations » dans un Club Med. Et à presque 33 ans (âge qu’elle avait à son départ), il y a des amis qui m’ont dit que le temps pressait pour avoir des enfants. Je pense que j’ai encore le temps de vivre ce que j’ai à vivre et ça ne m’empêche pas de rencontrer quelqu’un !

Punta Cana, Turks & Caicos Islands, Cancun…

Quand je suis partie, je devais faire un an à Punta Cana et finalement, après quelques mois, ils m’ont contactée pour me dire qu’un nouveau poste de e-GO (responsable des réseaux sociaux) allait ouvrir au Club Med Turkoise à Turks & Caicos. J’ai obtenu le poste, je suis partie aux îles Turquoises et je suis tombée en amour avec mon travail ! Je gérais les pages Facebook et Instagram du resort et je me suis démarquée en créant du contenu original, surtout des vidéos. Un nouveau poste a par la suite été créé pour moi. Je suis maintenant experte e-GO. Je serai basée au Club Med Cancun (elle est partie à la fin octobre 2017) mais je vais voyager dans la zone des Caraïbes où il y a 8 Clubs Med (il y a un e-GO par resort) afin de m’occuper des réseaux sociaux pour les projets à plus grande échelle (ex : ré-ouverture, lancement, etc.) et pour former les nouveaux e-GO. C’est un très beau défi !

Du plaisir lors d'une journée de congé... une excursion à Half Moon Cay à Turks & Caicos | © Jessica Laventure
Du plaisir lors d’une journée de congé… une excursion à Half Moon Cay à Turks & Caicos | © Jessica Laventure

LA VIE DE GO

C’est quoi une journée dans la vie d’un GO ?

Pour un GO typique, tu as en quelque sorte deux emplois. Tu as d’abord des responsabilités primaires qui sont liées à ton poste (ex : e-GO, réception, cuisiner, chorégraphe, barmaid, comptable, etc.) et que tu occupes environ 6 à 8 heures par jour. Ensuite, tu as des responsabilités secondaires appelées « la vie de GO » et tout le monde doit les faire. Concrètement, ça veut dire manger, danser, parler, prendre l’apéro ou faire la fête* avec les clients, participer au spectacle (pas obligatoire mais souhaité), faire les chorégraphies « crazy signs » trois fois par jour (ex : haut les mains !) et faire les arrivées et les départs des clients. En général, tu travailles de 8h à minuit avec de petites pauses en journée et c’est 6 jours/semaine.

* Les GO peuvent consommer de l’alcool gratuitement dans les villages mais ils doivent boire avec des clients.

Animation des GO au Club Med Turkoise Turks & Caicos | © Michel Filion
Animation des GO au Club Med Turkoise à Turks & Caicos | © Michel Filion

Que fais-tu dans ta seule journée de congé par semaine ?

Il y a un éternel combat entre « il faut que je visite, que je fasse une excursion, que j’en profite » et « je vais écouter du Netflix et dormir toute la journée » ! Tu as besoin de faire les deux ! Et c’est un combat généralisé chez tous les GO ! Ça varie d’une semaine à l’autre mais souvent je fais du moitié-moitié. Je dors jusqu’à midi et je sors en après-midi pour visiter et manger à l’extérieur.

Lors d'une journée de congé... Jessica découvre Montana Redonda en République Dominicaine. | © Jessica Laventure
Lors d’une journée de congé… Jessica découvre Montana Redonda en République Dominicaine. |                   © Jessica Laventure

Comment sont attribués les villages aux GO ?

Au Club Med, ça fonctionne par saison de 6 mois. Ça commence le 1er mai et le 1er novembre. Il y a une transition d’environ 2 mois autour de ces dates-là pour les vacances et pour que les GO soient formés. Même si les contrats sont de 6 mois, le Club Med préfère que les GO fassent deux saisons (un an) dans les resorts qui sont ouverts à l’année.

Parlons argent, est-ce payant ?

Même si les salaires semblent peu élevés à la base, il faut prendre en considération tout ce qui est inclus. Tu es logée, nourrie, habillée, tu as de la boisson à volonté, tu as accès aux mêmes activités et services que les clients sur le resort (les clients passent bien sûr en premier), tu as des rabais ou même des gratuités pour des excursions en dehors du site, tu as des assurances… Bref, il y a moyen de dépenser que très peu d’argent lors de ta journée de congé.

Moi, en ce moment, j’épargne plus que lorsque j’avais un plus gros salaire à Montréal car j’ai beaucoup moins de dépenses.

Jessica apprend à faire de la voile avec deux collègues GO au Club Med Turkoise | © Jessica Laventure
Jessica apprend à faire de la voile avec deux collègues au Club Med Turkoise | © Jessica Laventure

La vie de GO dans les Caraïbes peut sembler parfaite. Le soleil, le sable, les fiestas… mais est-ce vraiment le boulot parfait ?

Non ce n’est pas une job parfaite car on travaille de longues heures mais c’est une maudite belle job ! Les lieux sont paradisiaques, tu travailles avec des gens de partout dans le monde, tu as des possibilités d’avancement… il y a beaucoup de positif ! C’est certain qu’il y a des stéréotypes reliés aux GO. Les gens pensent qu’on fait juste la fête au Club Med. Oui, je fais le party mais j’ai aussi de la discipline. Et je mets la priorité sur mon travail.

Club Med Turkoise Turks & Caicos| © Jessica Laventure
Club Med Turkoise à Turks & Caicos| © Jessica Laventure

Est-ce possible d’avoir une vie amoureuse au sein du Club Med ?

Il y a plusieurs écoles de pensée à ce sujet ! Il y a des GO qui disent ne pas vouloir s’embarquer dans une relation avec un autre GO tandis que d’autres se marient ! Lorsque tu es en couple, tu peux demander de te faire assigner les mêmes villages et ils essaient d’accommoder, mais dès fois ce n’est pas possible. Pour rester ensemble, certains GO vont accepter de changer de poste. Dans mon cas, j’ai rencontré quelqu’un à Punta Cana. On a voulu rester ensemble le plus longtemps possible mais avec mon nouveau poste de e-GO, nous avons dû prendre des villages différents et la relation longue distance n’a pas fonctionné. J’ai ensuite rencontré une autre personne mais la même histoire s’est reproduite. Il a changé de resort et la relation s’est arrêtée. Mais ce n’est pas impossible de connaître l’amour au Club Med !

Jessica et ses collègues Laurent Charlot de l'Île Maurice et Maricruz Diaz de la République Dominicaine au Club Med Punta Cana | © Jessica Laventure
Jessica et ses collègues Laurent Charlot de l’Île Maurice et Maricruz Diaz de la République Dominicaine au Club Med Punta Cana | © Jessica Laventure

Qu’est-ce que ça prend pour devenir un bon GO ?

Il faut que tu aimes les gens car tu passes beaucoup de temps avec les clients et les autres GO. Travailler au Club Med, c’est se faire des amis pour la vie à travers le monde. Tu dois aussi être passionné. Si tu es passionné, ça va bien aller et tu vas grandir intérieurement. Le Club Med prône beaucoup l’avancement et la formation à l’interne. Il y a des possibilités d’apprendre de nouveaux métiers à même les resorts. Par exemple, j’ai une amie qui est passée de GO Mini-Club à GO Cirque car elle s’est découverte une passion pour le trapèze et s’est mise à pratiquer dans ses pauses et lors de sa journée de congé. En ce moment, il y a un grand besoin de GO car une quinzaine de Clubs Med ouvriront leurs portes d’ici trois ans à travers le monde.

* Le Club Med a d’ailleurs confirmé le 2 novembre dernier que le premier Club Med canadien ouvrira ses portes en 2020 au Massif de Charlevoix.

Jessica et des collègues GO en coulisse avant un spectacle au Club Med Punta Cana | @ Jessica Laventure
Jessica et des collègues GO en coulisse avant un spectacle au Club Med Punta Cana | @ Jessica Laventure

LA SAISON DES OURAGANS

Tu étais aux Iles Turques et Caïques lors du passage de l’ouragan Irma. Comment as-tu vécu cet ouragan dévastateur ?

Comme Miss Météo, j’en ai parlé pendant plusieurs années à la télévision, je connaissais donc la théorie autour de l’ouragan mais je ne l’avais jamais vécu. Ça peut paraître bizarre mais je me disais que j’aimerais ça connaître un ouragan un jour.

Comme  je fais les choses en grand, mon premier ouragan a été Irma, classé catégorie 5. Oui, j’ai eu peur. Oui, ça été une expérience effrayante.

Mais il faut dire que compte tenu des circonstances, ça s’est bien passé. Au Club Med, il y a un protocole avant et après le passage d’un ouragan. Nous avons suivi toutes les étapes. Tout ce qui pouvait être attaché a été attaché, tout ce qui pouvait être barricadé a été barricadé, il n’y avait aucun objet qui trainait sur le site, on a fait de la nourriture en masse, nous avions beaucoup d’eau. Tous les clients et les GO étaient dans les étages supérieures d’un grand bâtiment en béton pendant 48h. Tout s’est déroulé comme prévu. C’est certain que lorsque tu entends les vents, ça fait peur. Au coeur de l’ouragan, lorsqu’il frappe à son plus fort, la pression change à l’intérieur de la pièce. Ça fait comme dans un avion, tes oreilles pop. Il n’y a eu que des dommages extérieurs. Après le passage de l’ouragan, on a fait des BBQ, on a repris les spectacles pour créer de l’ambiance avant que tout le monde soit évacué afin que le resort ferme ses portes pour rénovations. Sa ré-ouverture est prévue le 31 janvier 2018.

RECUL ET VISION POUR LE FUTUR

As-tu vécu des moments de regrets depuis le début de ta nouvelle vie ?

Le premier mois a été difficile. Tu es comme dans une montagne russe ! Tu t’adaptes à un nouveau style de vie, tu es loin de ta famille, de tes amis. J’ai eu des soirs de panique où je me disais que je n’allais pas aimer ça. Après ça, le lendemain, je passais une superbe journée où je trouvais que c’était la plus belle job au monde ! Tu es entourée de gens, tu vis à 100 miles à l’heure alors quand ça va bien, les high sont très high ! Mais dès fois, tu te sens seule dans ta chambre. Alors il m’arrive de m’ennuyer de mon ancienne vie. Je m’ennuie surtout de ma famille et de mes amis. Mais je n’ai aucun regret !

D’ailleurs, pour palier le fait que je serai loin de ma famille dans le temps des fêtes, on a fait notre souper de Noël avec sapin, décorations et musique de Noël à la fin octobre avec toute ma famille (juste avant son départ pour Cancun) !

Le premier Noël de Jessica au sein du Club Med. Ici, à Turks & Caicos. | © Jessica Laventure
Le premier Noël de Jessica au sein du Club Med. Ici, à Turks & Caicos. | © Jessica Laventure

Est-ce que la Jessica qui travaillait dans les médias est différente de la Jessica qui est maintenant GO dans un Club Med ?

Je suis la même personne à la base mais disons que depuis que je suis au Club Med, j’en ai appris beaucoup sur moi-même. Ça te force à confronter tes faiblesses et tes forces. Je suis plus consciente de qui je suis et je suis plus confiante. Étant TDHA, ça été un défi supplémentaire pour moi. Je suis sortie de ma zone de confort à maintes reprises, j’ai développé de nouvelles habiletés et je suis fière de ça!

Jessica a obtenu sa certification de plongée sous-marine à même le Club Med Turkoise Turks & Caicos |         © Jessica Laventure
Jessica a obtenu sa certification de plongée sous-marine à même le Club Med Turkoise Turks & Caicos |         © Jessica Laventure

Où te vois-tu dans 5 ans ?

Il y a un an, si tu m’avais dit que j’allais avoir un poste de e-GO dans un Club Med, je n’aurais pas cru ça donc je ne sais pas où je serai dans 5 ans ! J’aimerais ça rencontrer quelqu’un au sein du Club Med pour pouvoir continuer le plus longtemps possible en village. Mais je ne suis pas une célibataire désespérée ! Je veux rester dans le domaine des communications et je veux que le voyage fasse partie de l’équation. Il y a aussi des postes dans des bureaux à Montréal, Miami et en France… alors un jour peut-être !

En ce moment, je profite pleinement de ce qui m’arrive !

Lors de sa journée de congé, Jessica est au restaurant Bugaloo's Conch Crawl à Turks & Caicos | © Jessica Laventure
Lors d’une journée de congé, Jessica est au restaurant Bugaloo’s Conch Crawl à Turks & Caicos | © Jessica Laventure

Après tout, Jessica Laventure a un nom pré-destiné à carburer aux défis et elle ira certainement très loin dans toute cette aventure !

Voici une vidéo réalisée par Jessica :

Pour appliquer au Club Med : www.clubmedjobs.com

Pour des informations supplémentaires : www.clubmed.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *