ÉTUDE: L’expatriation est-elle bénéfique pour les enfants?

Partir ou non en expatriation lorsque l’on a des enfants?

C’est sans aucun doute l’une des questions qui demande le plus de réflexion. Viennent ensuite les questions « secondaires »: Est-ce qu’il y a de bonnes écoles dans le nouveau pays d’accueil? Est-ce que l’on prive les enfants d’une jeunesse « normale » en partant à l’étranger? Est-ce que l’adaptation se passera bien? Des questions sur l’expatriation, il y en a plusieurs et fréquemment!

Ma fille à la fête de son amie pakistanaise au Bahrein | © Nathalie Boudreau

Pour être maman d’une petite fille de presque 5 ans qui a déjà habité dans 3 pays (Émirats Arabes Unis, Canada, Bahrein), j’avoue qu’il y a des journées où je me sens coupable de la priver de ses racines canadiennes, de l’éloigner de ses grands-parents, de ses cousines, de ses petits amis au Québec, des saisons! Mais quand je relativise le tout, je me dis qu’elle a une chance inouïe d’apprendre l’anglais dans une très bonne école internationale, de se faire des amis de partout dans le monde, de voyager,  de vivre une expérience hors du commun. On sait aussi que notre situation d’expatriée ne durera pas toujours alors on a en quelque sorte le meilleur des deux mondes! Je trouve qu’il y a énormément de points positifs à faire vivre l’expatriation à notre enfant. La plus récente étude d’Expat Communication confirme d’ailleurs le tout.

Expatriation en famille

Selon les résultats de l’étude, 82% des couples expatriés ont des enfants et 85% d’entre eux partent à l’aventure en famille.  95% des parents sont d’accord avec le fait que l’expatriation est extrêmement enrichissante pour leurs petits citoyens du monde.

Des enfants ouverts sur le monde

  • 90% des parents affirment que leurs enfants savent mieux interagir avec des personnes de milieux différents.
  • 82% des parents constatent que le fait de vivre à l’étranger a amélioré les capacités de leurs enfants à gérer des situations inhabituelles.
  • 60% des parents estiment que leurs enfants sont plus autonomes et plus indépendants.
©rawpixel | 123rf

Est-ce que les enfants expatriés sont heureux?

La question a été posée au cours de l’étude d’Expat Communication et la réponse est pratiquement unanime: 89% des parents estiment que leurs enfants aiment leur vie à l’étranger et ce, peu importe leur âge.

Des nuances doivent toutefois être apportées. Le départ est souvent une période difficile pour les enfants. Si certains ne veulent pas partir, d’autres demandent, pendant les premières phases d’adaptation, quand ils vont rentrer à la maison. Les enfants avec des troubles particuliers ont également plus de difficultés à s’intégrer dans leur nouvel environnement.

Le retour d’expatriation est généralement une période compliquée. Toujours selon l’étude, plusieurs enfants expatriés font référence à une blessure intérieure lorsqu’ils rentrent dans leur pays après l’expatriation car même s’ils sont généralement plus mûrs, plus ouverts et plus autonomes, si les autres enfants n’ont pas atteint le même niveau de maturité, ils peuvent alors se sentir différents.

Bref, en ce qui nous concerne, nous trouvons que l’expatriation est très bénéfique pour notre enfant… et pour nous!

©nicoelnino | 123rf

Source : Enquête Expat Communication 2016-2017. 100 000 couples contactés. Près de 3000 questionnaires analysés. Cette enquête est la référence pour déterminer l’impact de l’expatriation sur la satisfaction des couples, sur leurs carrières respectives, sur leurs relations avec leurs employeurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *